in

Colère pour les redondances “ inutiles ” alors que Rishi Sunak fait demi-tour sur l’extension de congé


Les personnes qui ont récemment perdu leur emploi se disent furieuses d’avoir été licenciées inutilement après que le gouvernement a annoncé que le programme de congés serait à nouveau prolongé. qui a pris fin le 31 octobre, et a ensuite été prolongée jusqu’en décembre, se poursuivra désormais jusqu’à la fin mars. M. Sunak a déclaré que la priorité absolue du gouvernement reste «la protection des emplois et des moyens de subsistance» et que cette décision donnerait aux employeurs plus de temps pour planifier et minimiser les licenciements provoqués par la pandémie de Covid-19 au cours de la période hivernale difficile.Les travailleurs pourront désormais obtenir un congé à 80% de leur salaire habituel, jusqu’à un plafond de 2500 £ par mois , les employeurs n’ayant à contribuer qu’aux frais d’assurance et de retraite nationaux. Ce niveau de soutien financier n’était plus disponible pour les employeurs depuis le début de l’été.Beaucoup d’emplois craignaient d’être perdus.Cependant, si cette augmentation du soutien aux employeurs a été saluée par beaucoup, pour d’autres, il est trop peu trop tard – de nombreux emplois sont à craindre d’avoir été perdus. perdus en prévision de la fermeture du régime de congés le 31 octobre en raison de l’incertitude et des changements fréquents de politique.Les derniers chiffres de licenciements ne sont pas encore disponibles, mais le mois dernier, 1734 employeurs ont notifié au gouvernement leur intention de supprimer 20 postes ou plus, a rapporté la BBC – les niveaux les plus élevés depuis 2006. L’expert consommateur Martin Lewis a rappelé aux patrons que le personnel licencié peut être réembauché et licencié. «Confirmé: si vous avez été licencié, vous pouvez être réembauché et licencié par votre employeur si vous étiez employé le 23 septembre et sur la liste de paie le 30 octobre ou avant», a-t-il tweeté. «Cela ne fonctionnera pas pour beaucoup, mais cela vaut peut-être la peine d’en demander.» CONFIRMÉ: Si vous avez été licencié, vous pouvez être réembauché et licencié par votre employeur si vous étiez employé le 23 septembre et sur la liste de paie le 30 octobre ou avant. Cela ne fonctionnera pas pour beaucoup, mais beaucoup en valent la peine. en demander. VEUILLEZ PARTAGER.— Martin Lewis (@MartinSLewis) 3 novembre 2020 «Il est trop peu trop tard» David Wild a perdu son emploi dans une entreprise d’installation d’ascenseurs (Photo: David Wild) David Wild était en congé depuis juin. Il a été licencié de son poste de directeur de grands comptes pour une entreprise d’installation d’ascenseurs à la fin du mois d’octobre, quelques jours avant la fin du projet.Le père de deux enfants pense que ses employeurs l’auraient gardé jusqu’à la fin du mois d’octobre. au moins en mars s’ils avaient su que le soutien continuerait. «C’est une évidence quand cela leur coûte très peu. Et qui sait si les affaires se sont améliorées d’ici mars et qu’ils auraient pu se permettre de me garder à ce moment-là et que ces licenciements seraient inutiles. »L’homme de 54 ans, originaire des Midlands de l’Ouest, fait maintenant face à une baisse de ses revenus de 3000 £ par personne. mois à 800 £. «J’ai des enfants à soutenir et un loyer à payer. La baisse de mes revenus est une grande différence. «J’ai demandé à mon employeur si l’annonce change quelque chose. C’est comme de la mendicité. Je n’ai pas encore eu de réponse, j’imagine que de nombreux employeurs ne savent pas si cela aurait des implications financières pour eux. «Il est trop peu trop tard.» «Noël est annulé» Amy Clark a été licenciée de son travail dans un pub (Photo: Amy Clark) Amy Clark a également deux enfants à subvenir à ses besoins. Elle était l’une des quatre superviseurs d’un pub qui ont été licenciés.La femme de 32 ans, de Portsmouth, qui avait passé cinq ans à travailler au pub, a hâte de trouver du travail dans le climat actuel. «Je travaille depuis mes 15 ans, je n’ai jamais été au chômage de ma vie. C’est assez frustrant. »Heureusement, j’ai un partenaire au travail pour que nous ne perdions pas notre maison. Mais Noël est annulé, il n’y aura ni cadeaux ni friandises pour les enfants. «C’est le fait de ne pas savoir combien de temps cela va durer. J’ai postulé pour huit emplois jusqu’à présent et quatre ont été retirés. »« Je suis en colère contre le gouvernement »Daniel Kearney, qui travaillait dans une librairie, dit que son employeur l’aurait gardé s’il avait eu connaissance du programme de congé. serait prolongé (Photo: Daniel Kearney) Daniel Kearney dit que son employeur, une librairie, lui a dit qu’il aurait été maintenu s’ils avaient su que le programme de congé serait prolongé. Le jeune homme de 34 ans, de Redbridge, dans l’est de Londres, a travaillé son dernier jour le 23 septembre après quatre ans de service, et on lui a dit que l’entreprise ne reviendrait pas sur sa décision. «Mon employeur a dit que s’ils avaient su que la permission serait prolongée, ils auraient essayé de garder plus de personnel sur le paie. Maintenant, cela signifie que je suis au chômage et que je ne suis pas éligible pour un congé. Je recherche un emploi et j’essaie d’obtenir un crédit universel, mais cela prend plus de temps que prévu. «Je suis en colère contre le gouvernement. Ils n’auraient pas dû fixer une date limite arbitraire au programme de congé initial, étant donné que personne ne sait quand la pandémie prendra fin et que la vie reviendra à la normale. «Les demi-tours et l’indécision du gouvernement ont forcé les entreprises, comme celle pour laquelle j’ai travaillé, à agir et à licencier les gens.» Un porte-parole de HM Treasury a déclaré: «Nous avons toujours dit que notre soutien économique se poursuivrait après la fin octobre. , et ferait tout ce qui est nécessaire pour protéger les moyens de subsistance à mesure que la situation évoluait. Dans le cadre du programme de congé prolongé, les personnes employées à compter du 23 septembre et inscrites sur la liste de paie peuvent être licenciées si leur employeur les réemploie. ? Envoyez un courriel à [email protected]