in

Ce que font Daniel Ricciardo, Charles Leclerc et d’autres pilotes de F1 pendant la pandémie de coronavirus


Avec les neuf premières courses de la saison de Formule Un annulées, garder les fans divertis à la maison est devenu une priorité absolue.

Dans un sport qui parcourt le monde pendant près de neuf mois de l’année, s’asseoir à la maison avec peu de travail est un concept auquel la plupart des conducteurs ne sont pas habitués.

Dans des circonstances normales, la saison serait maintenant de quatre courses en profondeur avec l’Australie, Bahreïn, le Vietnam et la Chine derrière. Néanmoins, l’année a été plus à la maison qu’à la maison.

De la conduite de tracteurs dans une ferme de Perth à la navigation sur les collines gelées de Finlande, voici ce que quelques pilotes de ont fait pendant le verrouillage.

Lewis Hamilton est le nom sur la bouche de la plupart des gens en ce qui concerne la F1, l’homme devrait égaler le record de sept titres mondiaux de Michael Schumacher lorsque la saison reprendra plus tard cette année.

Généralement actif sur les réseaux sociaux, le Britannique a été silencieux pendant la période de verrouillage, affichant des messages positifs, des éloges pour le NHS et même un avant-goût de son simulateur lundi après-midi.

Ceci, en contraste avec les selfies de gym que nous avons l’habitude de voir chez les 35 ans pendant la saison de course active.

Sans action sur la bonne voie, c’est Daniel Ricciardo qui divertit les fans sur les réseaux sociaux.

La star de Renault a décidé de rester dans sa maison familiale à Perth après le report du Grand Prix d’Australie.

Loin de sa routine d’entraînement quotidienne, le joueur de 30 ans a pris du plaisir à un nouveau niveau, de la conduite de tracteurs autour de la ferme au parkour, et s’est même lancé dans une série de défis en ligne contre le joueur de cricket Marcus Stoinis et le snowboardeur Scotty James.

Le conducteur de Mercedes, Valtteri Bottas, a pris ses distances sociales chez lui à Nastola, en Finlande, avec sa petite amie Tiffany Cromwell.

Avec des températures aussi basses que zéro degré, la paire n’a pas laissé le temps froid faire dérailler leur mode de vie actif. Au lieu de cela, ils ont fait du vélo, de la marche, de la randonnée et même de la pêche tous les jours.

L’un des noms les plus populaires de la grille, Charles Leclerc illumine les courses virtuelles du Grand Prix depuis son appartement de Monaco.

Le joueur de 22 ans a décroché sa deuxième victoire dimanche après avoir pris le drapeau à damier sur la piste de Shanghai.

Pratiquer cinq heures par jour a comblé un vide pendant ces temps incertains car les pilotes s’entendent sans course dans un avenir prévisible.

Le coéquipier de Ferrari de Leclerc, Sebastian Vettel, a concilié vie familiale et entraînement chez lui à Heppenheim, en Allemagne.

Le quadruple champion du monde est le seul pilote sans présence sur les réseaux sociaux. Et il devait s’ennuyer vraiment à accepter de faire un rare Q et R sur les réseaux sociaux de la Scuderia.

Dans le chat de cinq minutes, il n’y a pas eu de grandes révélations, juste des conseils pour que les fans restent à la maison.

Du contingent Red Bull, Max Verstappen et Alexander Albon ont été à plat sur leurs simulateurs, tout en maintenant leur niveau de forme physique quotidiennement.

Pierre Gasly, quant à lui, a profité de la période de verrouillage pour se concentrer sur son conditionnement avec l’entraîneur Pyry Salmela.

Le Français avait prévu de rester à Dubaï entre les Grands Prix d’Australie et de Bahreïn. Et lorsque le verrouillage a commencé, il a choisi de rester aux Émirats arabes unis, plutôt que de rentrer chez lui dans son appartement à Milan.

Lorsque Gasly se repose après une journée d’entraînement dur, il regarde sur et joue à et FIFA sur .

Carlos Sainz s’est éduqué d’une manière différente, choisissant le cerveau de son ingénieur Tom Stallard dans le but d’améliorer ses connaissances du côté technique de la .

Son coéquipier McLaren Lando Norris a gardé le sourire sur les visages des fans de course pendant le verrouillage, en publiant des vidéos drôles sur ses histoires et en s’entraînant dans son jardin à Somerset.

Le conducteur de Williams, George Russell, a troqué son appartement dans l’ouest de Londres pour s’isoler dans les environs spacieux du Cambridgeshire.

Loin du travail sur simulateur, l’Anglais a fait du vélo à l’intérieur, fait des poids, lit, coupe l’herbe et même se rase les cheveux de son entraîneur Aleix Casanovas.

Esteban Ocon a fait trois heures de course sur simulateur tous les jours sur Gran Turismo en Normandie, en France, avant de s’entraîner pour combler un autre vide de la journée.

En ces temps incertains, il est difficile de faire des prévisions quant à la reprise de la saison.

Pour l’instant, tout ce que les pilotes peuvent faire est de continuer à s’entraîner et de continuer à tester leur courage sur le simulateur dans l’espoir que les choses changeront dans un avenir pas trop lointain.

Les pilotes trouvant de nouvelles façons de s’occuper entre-temps, les fans ne se plaignent pas vraiment.

En savoir plus sur l’application Sport360