Call of Duty 2022 : une date de sortie avancée en raison des faibles ventes de CoD Vanguard ?

Call of Duty

Un insider de l’industrie a affirmé qu’Activision pourrait choisir de sortir Call of Duty 2022, qui serait une suite de Modern Warfare de 2019, plus tôt que prévu, peut-être en raison des mauvaises ventes de Call of Duty : Vanguard. Chaque jeu de la franchise Call of Duty est sorti chaque année au début du mois de novembre pendant la majeure partie de ses 18 années d’existence. Bien que quelques titres se soient égarés en octobre, la fenêtre de sortie de novembre a toujours fonctionné pour la franchise, car elle sort juste avant le Black Friday et est prête à dominer la saison des fêtes.

Les rumeurs concernant Call of Duty 2022 n’ont pas manqué, et ce avant même la sortie de Call of Duty : Vanguard en 2021. Le nouveau volet suivra la Task Force 141 dans sa tentative de mettre fin aux cartels de la drogue colombiens, s’éloignant ainsi des catastrophes mondiales de la série originale. Alors que la trilogie originale traitait d’une Amérique déchirée par la guerre, d’armes nucléaires et de chaos politique, il semble que cette nouvelle version de la série Modern Warfare soit plus modérée. Activision et le développeur Infinity Ward n’ont pas officiellement annoncé le prochain titre, mais les fans ne tarderont pas à en savoir plus.

Sur Twitter, Tom Henderson a affirmé que, comme d’habitude, Call of Duty 2022 sera révélé cet été, tout en suggérant qu’il pourrait sortir plus tôt que prévu. Suite aux mauvaises ventes de Call of Duty : Vanguard, Activision pourrait sortir le jeu en octobre au lieu du mois de novembre habituellement prévu. Pour lier le tout, Activision aurait également prévu une grosse mise à jour pour Warzone après la sortie de Call of Duty 2022. On ne sait pas encore s’il s’agira d’une nouvelle carte ou de quelque chose de tout à fait différent.

Comme prévu, il semble que le titre Call of Duty de cette année, Modern Warfare II (2022), sera dévoilé cet été.

Les ventes décevantes de CoD : Vanguard pourraient bien être une raison pertinente pour laquelle le prochain titre de la série pourrait arriver plus tôt, car cela pourrait aider à reconquérir les personnes déçues par le jeu. Call of Duty : Black Ops 4 est sorti en octobre 2018 et a été le premier jeu de la série à ne pas sortir en novembre depuis Call of Duty 2 en 2005. Cela a été fait apparemment pour éviter tout conflit avec Red Dead Redemption 2 de Rockstar, qui est sorti quelques semaines plus tard. Activision a doublé le mois d’octobre une fois de plus en 2019 avec Modern Warfare, mais il n’est pas tout à fait clair de savoir pourquoi l’éditeur a choisi cette voie.

Il y a actuellement de nombreux joueurs en colère contre CoD en partie à cause des performances, des bugs et des pépins de la dernière version, donc Activision devra probablement trouver un moyen de faire revenir les fans. Peut-être que le retour d’Infinity Ward à la sous-franchise bien-aimée sera suffisant pour convaincre les gens, mais peut-être pas. Il y a une pléthore de problèmes dans plusieurs titres de Call of Duty en ce moment et la sortie sans doute précipitée de Vanguard n’a pas donné d’espoir à ceux qui doutaient déjà de la solidité de la série. Il reste à voir si Call of Duty 2022 peut renverser la vapeur, mais si Henderson a raison, il semble qu’Activision pourrait changer ses stratégies pour essayer de le faire fonctionner.