in

Boris Johnson a présenté le premier aperçu d’une enquête publique sur la réponse à Covid-19


La pression exercée sur Boris Johnson pour qu’il mène une enquête publique sur le coronavirus avant un deuxième pic cet hiver s’est intensifiée après que le chef des libéraux démocrates ait obtenu le soutien d’un éminent QC pour le présider.Sir Ed Davey a écrit au Premier ministre avec le mandat. pour une enquête qui pourrait publier ses premiers résultats d’ici la mi-octobre.Le chef libéral par intérim a déclaré qu’il avait l’accord de Martin Forde QC, qui a travaillé sur les enquêtes Windrush et sur l’antisémitisme travailliste, pour proposer son nom à la présidence. Le mandat a également été soutenu par la campagne Covid-19 Bereaved Families for Justice, qui représente les victimes du virus.Planification d’urgenceSir Ed Davey a écrit au Premier ministre avec le mandat d’une enquête qui pourrait publier ses premières conclusions d’ici la mi-octobre (Photo: BEN STANSALL / AFP / Getty) Plus tôt ce mois-ci, M. Johnson s’est engagé à mener une future enquête indépendante sur la réponse de son gouvernement à la pandémie, mais a déclaré que ce n’était pas le moment d’en tenir une. Il n’a pas non plus précisé si l’enquête serait tenue en public.Les craintes d’un deuxième pic de coronavirus cet hiver ont augmenté ces dernières semaines à la suite d’un rapport de l’Académie des sciences médicales, qui mettait en garde contre d’intenses pressions sur le NHS. L’armée organise des exercices d’urgence cet été pour se préparer à une combinaison du deuxième pic de Covid-19, d’une épidémie majeure de grippe hivernale, d’un Brexit sans accord et d’inondations. Lire la suite Boris Johnson ordonne à l’armée de planifier la catastrophe hivernale à quatre du coronavirus, les perturbations du Brexit, la flambée de grippe et les inondations Dans sa lettre à M. Johnson, Sir Ed a déclaré qu’il était «décevant» que le Premier ministre n’ait pas publié plus de détails sur la promesse Il a déclaré: «Bien que je salue votre engagement à mener une enquête indépendante, rien ne peut remplacer une enquête publique statutaire et aucune bonne excuse pour tout retard supplémentaire.» La menace du coronavirus reste très réelle, avec le risque de nouvelles vagues . Si une deuxième vague se produisait pendant l’hiver, elle pourrait être encore plus meurtrière et dommageable que la première. »Mandat Le mandat proposé présenté à M. Johnson, élaboré avec les conseils d’avocats spécialisés et de représentants des familles endeuillées, comprend: évaluer l’adéquation des préparatifs à la pandémie, y compris les EPI, les ventilateurs et les installations de test; la protection du NHS et d’autres travailleurs clés, des patients des hôpitaux et des établissements de soins; l’efficacité des mesures gouvernementales pour contrôler la propagation du virus; l’effet disproportionné sur BAME et les personnes handicapées; et pourquoi le Royaume-Uni a subi plus de décès que de nombreux autres pays.Sir Ed a déclaré que le rapport initial de l’enquête devrait être publié au plus tard le 15 octobre de cette année, avec son rapport complet publié d’ici décembre 2021. être mis en place «en quelques jours». Il a recommandé M. Forde QC, qui était le conseiller indépendant sur le régime d’indemnisation du gouvernement Windrush et a été président de l’enquête indépendante sur le rapport du Labour sur le traitement par le parti des plaintes d’antisémitisme. Il ferait également des recommandations pour améliorer la préparation du Royaume-Uni aux futures pandémies ou autres urgences de santé publique et se concentrerait sur les leçons apprises pour un éventuel deuxième pic. Un porte-parole de Covid-19 Bereaved Families for Justice a déclaré: «Covid-19 Bereaved Families for Justice est soulagé qu’Ed Davey ait vu l’urgence d’une enquête rapide. «Le rapport du gouvernement intitulé Preparing for a difficile hiver 20/21 (The Academy of Medical Sciences) prédit plus de 119 000 décès supplémentaires cet hiver si une action urgente n’est pas »Cette action doit être éclairée par cette enquête transparente. Il est temps que le premier ministre place le bien-être de la nation avant la politique.