in

Avion « zéro émission de CO2 »: un objectif à atteindre d’ici 2035

avion
source: capture youtube

D’ici 2035, l’industrie aéronautique française a mis en perspective un objectif ambitieux pour le lancement d’un avion à l’hydrogène. Le plan gouvernemental de soutien à l’aéronautique française est estimé par Bruno Le Maire à 15 milliards d’euros, visant à placer Air France à la pointe de la transformation énergétique.

Accélérer la décarbonation de l’industrie aéronautique

Malgré la situation de crise à laquelle fait face actuellement, le secteur aéronautique, la France n’hésite pas d’utiliser ce changement comme un moyen permettant de voir plus loin sur le domaine et de faire avancer les politiques qui peuvent réaliser les objectifs visés pour les compagnies aériennes d’ici 2035 si auparavant cela a été estimé en 2050. L’État d’urgence aéronautique donne la possibilité de reporter les commandes aux clients des compagnies aériennes d’Airbus et l’extension des mesures de chômage partiel pour éviter la possibilité de licenciements massifs.

Relance de l’aéronautique


Ce plan de relance prévoit également d’investir 15 milliards d’euros selon les estimations du ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire. Le Conseil de recherches en aviation civile (CORAC) bénéficiera de ce soutien de l’État d’ici trois ans. Cet aide de l’Etat a reçu directement 3 milliards d’euros et une garantie de l’État sur les prêts bancaires pouvant aller jusqu’à 4 milliards d’euros. L’État français vise à faire de l’industrie aéronautique un leader mondial du transport aérien « décarboné » et de la transition énergétique en réduisant la consommation de carburant, en expérimentant l’utilisation du carburant neutre en carbone comme l’hydrogène et au moteur à très haut taux de dilution qui produira un avion neutre en carbone.