in

AT&T : des centaines de magasins fermés et des milliers d’employés au chômage

Avec le Covid-19 qui ne cesse de se propager et affecte chacun d’entre nous, l’entreprise AT&T regroupe avant tout des personnes. Elle agit avec la conviction que la technologie peut changer des vies, et avec l’espoir, qu’elle constitue un outil précieux dans un moment comme celui-ci néanmoins elle doit respecter les normes sanitaires posées par les experts.

Fermeture et licenciement 

Ainsi, l’entreprise AT&T a annoncé la mise en place d’une nouvelle structure remédiant aux problèmes causés par la pandémie. Ce qui implique la fermeture de plusieurs revendeurs ainsi que des sièges de fabrication et de réparation. Mais il a appuyé que cette fermeture a été planifiée bien avant cette crise sanitaire, cette dernière a obligé irrévocablement AT&T d’avancer le processus sans ultimatum de leur part.

Cette fermeture immédiate et sans préavis causé le COVID-19 affecte le travail de plusieurs milliers de personnes dans ce domaine. L’entreprise n’a pas voulu nous faire part de l’information concernant les chiffres exacts de personnes qui en deviendront chômeurs de cette décision, mais l’estimation est de 250 revendeurs et sièges ce qui comprend approximativement 3 400 postes de technicien confirmé, de personnel de bureau ainsi que des attachés à la direction. L’entreprise à tout de même fourni et a proposé d’autres postes et travails dû à ce licenciement forcé pour le bien commune et aussi vis-à-vis de l’éthique du directeur Axios.

Coronavirus oblige 

La pandémie est une chose, mais il y a aussi la faute aux consommateurs. Chacun fait face au COVID-19 à sa manière et essaye de s’y adapter. Tout le monde est aussi affecté par le « POCHE VIDE » vue que cette dernière renverse totalement le revenu économique de chacun, et même si la technologie est un atout essentiel de la communication à distance, les moyens ne suffisent plus. Ainsi, les ventes sont de plus en plus basses. Certes, l’entreprise AT&T a récité dans son communiqué, que les fermetures sont dues « au changement soudain des consommateurs ».

Vente en ligne 

Il y a aussi le changement de doctrine de vente dans le monde. La pandémie, la diminution de vente n’est qu’une des raisons de la fermeture, mais la principale cause est l’adoption de la « Vente en ligne ». Comme tout le monde est connecté, mais aussi débordé par le travail et les obligations journalières, l’achat des produits en ligne est une solution du siècle, car cela favorise au mieux la gestion des courses de chacun. Mais ceci affecte gravement les efficacités de vente des revendeurs, car si c’était vous, il serait préférable de commande un produit que d’aller le chercher soi-même si on n’a guère le temps. 

Et pour refléter la pratique de cette nouvelle doctrine de vente, l’ajout de divers services est plus que nécessaire, ce qui implique la suppression d’autre activité, voir ici la fermeture des revendeurs, car il y aurait contradiction de structure de vente. Comme la vente en ligne est le plus utilisé actuellement, ceci appuie l’idée de la fermeture des revendeurs, car le cas contraire, ces revendeurs deviendront des charges inutiles pour l’entreprise.

Même si c’est difficile de fermer des centaines de boutiques, c’est nécessaire, voir même primordiale, mais affirme AT&T, dans son communiqué, « la réduction de nos effectifs est une décision difficile que nous ne prenons pas à la légère. » Et pour approuver ces dires, l’AT&T a déclaré que les personnes licenciées obtiendront des indemnités de licenciement pendant six mois et leurs soins seront débités dans le compte de l’entreprise. Comme la « vente en ligne » requiert tout de même un nombre important de personnel, beaucoup sont redirigé vers des postes de service pour client, et pour d’autre, des travails lucratifs d’indemnités de départ amélioré.