in

Annie Murphy de Schitt’s Creek rejoint la saison 2 de « Russian Doll » de Netflix

Le protagoniste de `` Schitt's Creek '' sera dans la saison 2 de la boucle temporelle de Netflix

Annie Murphy va de Schitt’s Creek au centre de Manhattan après avoir été choisie pour la deuxième saison de Russian Doll de Netflix.

L’actrice a récemment remporté un Emmy pour son rôle d’Alexis Rose dans la comédie canadienne. Pas de détails sur son personnage, mais vu la série, imaginez que ce sera bizarre. La production vient de commencer.

Murphy joue également dans Kevin Can F*ck Himself d’AMC, dont la première est prévue pour cet été.

Russian Doll, qui a été diffusée pour la première fois en février 2019 et renouvelée pour une deuxième saison en juin 2019, a été créée et produite par Natasha Lyonne, Amy Poehler et Leslye Headland.

La première saison a suivi une jeune femme nommée Nadia, jouée par Lyonne, qui meurt à plusieurs reprises au cours d’une fête new-yorkaise qui semble ne jamais se terminer grâce à une mise à jour mordante et énergique de la prémisse de Groundhog Day. Greta Lee, Yul Vazquez, Elizabeth Ashley et Charlie Barnett ont également tenu le rôle principal.

Cindy Holland, ancienne responsable du contenu de Netflix, a déjà qualifié l’émission d’une demi-heure de « succès par rapport à son coût ».

Russian Doll est produit par Universal Television, Poehler’s Paper Kite Productions, JAX Media et 3 Arts Entertainment.

Murphy a déclaré à Deadline l’année dernière que le rôle d’Alexis Rose « changeait la vie ». « Ma vie était un baril de rires ; je n’avais pas travaillé depuis environ deux ans, mon appartement à Toronto a brûlé et j’avais très peu d’argent à la banque », a-t-elle déclaré. « J’ai fait mon tout premier test de dépistage à L.A. et j’ai fait mon lit. J’ai pensé que c’était ça, une déclaration de l’univers qui était évidente et qui disait : « Hun, tu dois faire autre chose ». J’ai décidé que je n’allais plus jouer. Le lendemain, j’ai passé l’audition et j’ai été ravi parce qu’Eugene Levy et Catherine O’Hara sont mes idoles ».