in

Amazon New York : Des employés accusent la société de les avoir exposés au coronavirus

Une plainte a été déposée contre le géant américain par trois employés d’un entrepôt new-yorkais. Il est reproché à la société d’avoir négligé les mesures nécessaires visant à protéger les salariés contre le coronavirus. Le rythme de travail imposé par Amazon aurait été trop élevé. La gestion des congés des malades par l’entreprise a également été mise en cause.

Dans l’Hexagone, Amazon a été astreint par la justice française à réaliser des évaluations des risques professionnels liés à l’épidémie de coronavirus. À New York, des employés du géant de l’e-commerce ont intenté une action en justice contre leur société en lui reprochant de les avoir exposés au Covid-19.

Début mai, un salarié de cette plateforme de distribution qui se trouve sur l’île de Staten Island est mort après avoir contracté le Covid-19. La famille de la victime ne fait pourtant pas partie de cette procédure lancée contre le géant de l’e-commerce. Selon la société, l’employé n’était pas en contact direct avec un autre salarié testé positif. Cela laisse supposer qu’il aurait contaminé en dehors du site.

Une salariée contaminée par le virus sur le site

La plainte déposée par trois salariés et leurs familles mercredi dernier devant le tribunal fédéral de Brooklyn laisse entendre qu’une employée aurait contracté le coronavirus sur le site même. La salariée en question aurait alors contaminé une partie de sa famille, dont sa cousine. Il est à noter que cette dernière habitait avec elle et est morte à son domicile des suites du Covid-19.

D’après les dires des salariés d’Amazon, l’entreprise aurait laissé des employés ayant fréquenté des personnes testées positives au coronavirus retourner sur le site pour travailler. Selon l’assignation en justice, aucune indemnité n’a encore été versée par le géant de l’e-commerce au bénéfice des salariés mis en quarantaine. L’indemnité visait en effet à compenser la perte de salaire.

Amazon contraint de restreindre son activité : «On espère qu'ils vont changer d'attitude»

La gestion des congés maladie par Amazon est mise en cause

Les salariés déplorent également la gestion des congés maladie par Amazon. D’après les employés, la politique de l’entreprise de commerce en ligne les aurait indirectement obligés à ne pas prendre des congés par crainte de ne pas être payés ou d’être licenciés.

Les employés qui ont porté plainte contre la société condamnent également le rythme de travail imposé aux travailleurs au sein de l’entrepôt ainsi qu’une organisation très stricte des pauses. La gestion des pauses incite les salariés à ne pas se lever de leurs postes de travail pour se laver les mains ou nettoyer leur station de travail.

L’objet de la plainte des salariés

Les salariés ne revendiquent que le paiement d’une partie de l’indemnité prévue pour la quarantaine par l’une de leurs collègues de travail. Ils ne demandent pas d’autres dommages et intérêts. L’assignation requiert qu’Amazon mette en place des mesures nécessaires pour protéger les salariés et pour limiter la propagation du virus dans l’entrepôt.

En réaction à la plainte déposée contre elle, Amazon a affirmé avoir toujours respecté les recommandations des autorités sanitaires en ce qui concerne les mesures nécessaires pour la protection des employés et pour empêcher la propagation du virus. En plus, Amazon assure avoir satisfait à toutes les inspections sanitaires dont ses installations ont fait l’objet. Le géant américain de l’e-commerce explique avoir affecté plus de 800 millions de dollars pour se procurer les équipements nécessaires pour la protection de ses employés et pour limiter la propagation du virus. Une partie de cette somme a également été consacrée à l’achat de tests et au paiement d’une indemnité exceptionnelle pour les salariés mis en quarantaine.