in

Adélaïde et Port Adélaïde ont accordé des dispenses de formation au commissaire de police sud-africain


Adélaïde et Port Adélaïde ont reçu un coup de pouce majeur avant le redémarrage de l’AFL, les deux clubs recevant des exemptions pour reprendre les séances d’entraînement de l’équipe complète.

L’exemption a été reçue du commissaire de police d’Australie du Sud, Grant Stevens, et permettra aux Crows and Power d’avoir des sessions de simulation, de contact et de match en Australie du Sud.

Les Crows et Power seront désormais en mesure de rester en Afrique du Sud pour mener leurs sessions de formation après avoir pensé que les deux équipes devraient déménager sur la Gold Coast immédiatement en raison des restrictions COVID-19 du gouvernement sud-africain.

Adélaïde et Port Adélaïde seront désormais autorisés à reprendre l’entraînement de contact complet à partir du lundi 25 mai, conformément aux règles de l’AFL pour les 18 clubs.

Bien qu’il reste à voir si les équipes rivales pourront voler dans et hors de la SA pour jouer à des jeux, le premier ministre de l’État, Steven Marshall, a approuvé le Showdown qui se joue à l’Adelaide Oval pour commencer le redémarrage.

« J’espère que cela peut – je pense que c’est un montage très logique », a déclaré Marshall à la radio FiveAA.

« J’ai parlé à l’AFL de cette possibilité, mais ce seront finalement eux qui feront les rencontres, donc nous attendrons simplement de voir ce qu’ils sortiront. »

« Mais pourriez-vous l’imaginer? Port et Crows, cela leur donnerait une semaine de plus en Australie-Méridionale et encore une fois, ce serait un gros avantage pour la famille et les amis et beaucoup de travailleurs qui aident ces équipes. »

La nouvelle du relâchement de ses restrictions par le gouvernement sud-africain est un soulagement majeur pour Port Adélaïde et Adélaïde qui redoutaient hier d’être obligées de partager un logement entre elles sur la Gold Coast.

Le président de Port Adélaïde, David Koch, a admis que son club avait spécifiquement demandé qu’ils soient placés dans un autre bâtiment.

« Nous avons en fait demandé de ne pas être dans le même hôtel », a expliqué Koch à FiveAA..

« Nous avons un énorme respect pour l’équipe, pour les Crows, un respect absolument énorme, mais tout simplement ne vous aime pas. Nous sommes si différents. Pourquoi devrions-nous passer huit semaines dans le même hôtel?

« Nous avons donc demandé à l’AFL – pourquoi ne pas nous mettre avec une de l’équipe de l’Australie-Occidentale.

« Nous sommes si différents. Nous mangeons des pâtés à la viande de Balfour et vous mangez de la quiche … et vous buvez du chardonnay. Un grand respect, mais nup. Vous n’êtes pas notre genre de personnes … »