in

Adam Scott charge le classement le premier jour, Jason Day, Marc Leishman en lice.

Connectez-vous à la couverture de Nine de The Masters, qui reprendra samedi à 5 heures du matin le 9Gem et 9Maintenant – avec 9Maintenant également avec trois flux supplémentaires, montrant Amen Corner (trous 11, 12 et 13), groupes en vedette et trous 15 et 16 en direct.

Jack Nicklaus, six fois champion des Masters, l’appelle “le trou de tournoi le plus difficile du golf”, tandis que le vainqueur de l’US Open, Lloyd Mangrum, l’a décrit comme “le plus petit par-trois le plus méchant du monde”.

Le 12e trou à Augusta National pourrait être l’endroit le plus difficile au monde pour frapper votre premier coup de départ de la matinée, mais c’est exactement la tâche qui attend Adam Scott lorsque le jeu reprend le deuxième jour de The Masters.

Une mauvaise lumière a mis fin à la charge de premier tour de Scott, l’Australien se retrouvant à égalité pour la cinquième place lorsque le jeu a été suspendu pour la journée.

Scott est à quatre sous par 10 trous, trois derrière Paul Casey, qui a ouvert avec une ronde de 65.

Masters 2020: points forts du premier jour

L’Australien reprendra demain matin avec un putt birdie de huit mètres au 11e, avant son premier coup de départ de la journée à la normale trois 12e, un tir perfide au-dessus de Rae’s Creek sur un petit green.

Le joueur de 40 ans était en pleine forme lors de son premier tour, qui devra être terminé demain matin après un retard météorologique de près de trois heures plus tôt dans la journée.

Le tournoi étant disputé pour la première fois en novembre, la lumière du jour est primordiale à Augusta, et le retard signifiait qu’il n’y avait aucun espoir de terminer le premier tour comme prévu.

Cela signifie que Scott est dans une longue journée demain, mais où il sent qu’il peut profiter de conditions de score idéales.

Adam Scott lors du premier tour des Masters. (AP)

“C’est ça, ça va être un de ces jours”, dit-il.

“Je sais qu’ils vont travailler très dur pour raffermir un peu les greens. Espérons qu’il n’y aura plus de pluie à venir. Mais avec le parcours aussi doux, vous pouvez voir que c’est le mode attaque et vous voulez le faire démarrer, et c’est bien si vous êtes là-bas pour 27 trous dans ce genre d’état d’esprit.

“J’espère pouvoir en profiter. Je suis sûr que personne ne ralentira demain et je pourrai suivre le rythme des leaders.”

Ce fut une journée solide pour le reste du contingent australien, Jason Day et Marc Leishman terminant tous les deux leurs manches à moins deux.

Cameron Smith est même par 10 trous, tandis que l’amateur Lukas Michel a tiré un round de 76.

Jason Day lors de la première manche de The Masters. (Getty)

Le tour de la journée était de haut en bas. Trois bogeys, dont un six au 15e, ont enregistré une série de cinq birdies dans sept trous au milieu de sa ronde.

L’Australien était particulièrement contrarié par le bogey à 15 ans, un trou où un aigle n’est pas hors de question, mais le deuxième tir de l’Australien a trouvé l’étang gardant l’avant du green.

“Malheureusement, ce n’était qu’une erreur mentale”, a-t-il déclaré.

“Parfois, ça ne marche pas. J’aurais dû apprendre ça de, je pense, l’année dernière ou l’année précédente, surtout avec les conditions douces.

“Il suffit de le faire tomber à l’arrière et de casser le green.”

Le tour d’ouverture a également marqué le 33e anniversaire de Day, même si les célébrations devront peut-être attendre la fin du tournoi.

«Je vais aller à la boutique du pro et acheter des vêtements, je pense», dit-il.

“J’essaierai probablement de voir s’il y a un joli pull là-dedans ou quelque chose comme ça parce qu’il fait beau et chaud.”