in

Actualités NRL | Les Titans de la Gold Coast espèrent éviter la délocalisation de la Nouvelle-Galles du Sud


Le PDG des Gold Coast Titans, Steve Mitchell, espère que les équipes du Queensland n’auront pas à déménager en Nouvelle-Galles du Sud lorsque le NRL reprendra après l’arrêt du coronavirus le mois prochain.

Les détails des mesures de biosécurité de la LNR ne seront pas révélés aux clubs avant vendredi alors qu’ils s’efforcent de recommencer l’entraînement le 4 mai et de reprendre la compétition le 28 mai.

Mais Mitchell, les doigts croisés, les protocoles mis en place par la LNR suffiraient à mériter des dérogations gouvernementales à la quarantaine pour les équipes du Queensland.

Le gouvernement du Queensland pourrait avoir besoin de convaincre après avoir adopté des restrictions de mouvement strictes pendant la menace de coronavirus dans laquelle il y a une période d’isolement obligatoire de 14 jours pour toute personne autorisée à entrer.

Cela a assuré que les équipes de la LNR du Queensland, les Titans, Brisbane et le nord du Queensland, seraient soumises à une quarantaine de quarantaine chaque fois qu’ils reviendraient dans l’État, ce qui signifie que la seule façon de jouer dans la LNR serait de rester au sud de la frontière.

Mais Mitchell espérait toujours qu’un mouvement NSW pourrait être évité.

“A partir d’aujourd’hui, les clubs en dehors de la Nouvelle-Galles du Sud devront aller s’entraîner en Nouvelle-Galles du Sud pour la reprise”, a-t-il déclaré à l’AAP.

“Mais l’analyse de rentabilisation et le modèle que nous mettons en place devant les deux gouvernements des États, nous espérons, avec toutes les mesures et protocoles de biosécurité très stricts autour des groupes de jeu, qu’il y aura des exemptions.

“Mais ce n’est peut-être pas le cas. Mais à partir d’aujourd’hui, tout le monde devra s’entraîner en Nouvelle-Galles du Sud.”

Cependant, Mitchell a déclaré que les Titans étaient prêts à s’installer à Sydney si c’était ce qui était nécessaire pour que la compétition reprenne avec succès le mois prochain.

“Autant que nous aimerions nous entraîner et jouer à domicile, si nous voulons faire monter la compétition, c’est le sacrifice que les clubs en dehors de la Nouvelle-Galles du Sud devront faire”, a-t-il déclaré à propos de la relocalisation.

“Dans ces circonstances, nous ne voulons pas poser de risque pour la santé de la communauté. Si nous devons nous entraîner et jouer en Nouvelle-Galles du Sud, c’est ce que c’est.”

“C’est pour le plus grand bien du jeu et de la communauté aussi, pour leur donner quelque chose à quoi s’accrocher, regarder et s’inspirer.”

Le comité d’innovation du projet Apollo de la LNR finalisera et présentera une liste de mesures de biosécurité que les clubs devront respecter vendredi, qui entraîneront des sanctions strictes en cas de non-respect, y compris la perte de points de compétition et des amendes.

Le LNR a déclaré que les mesures de santé seront plus strictes que les restrictions gouvernementales pour garantir qu’aucun joueur ou personnel ne risque de contracter le coronavirus.

©AAP2020