in

Actualités NRL | Dr Bronson Xerri, «Ben Johnson à la fin des années 80, c’est mauvais»


Un retard de six mois dans le processus de notification de l’échantillon positif de Bronson Xerri a été remis en question par l’ancien skipper de Cronulla Paul Gallen, et maintenant vétéran de la LNR James Graham.

Mardi, l’Australian Sports Anti-Doping Authority (ASADA) a informé le LNR et Cronulla que Xerri avait été testé positif aux médicaments améliorant les performances en novembre.

Un expert en dopage, parlant anonymement à Le Sydney Morning Herald, a qualifié le présumé cocktail de drogue de « mauvais Johnson à la fin des années 80 ». Une substance à laquelle Xerri a été testée positive, la testostérone exogène, a été interdite des Jeux olympiques depuis 1976 et le dépliant Sharks fait maintenant face à une interdiction de quatre ans.

Pourtant, à seulement deux jours du redémarrage de la saison de la LNR, des questions ont été posées sur la raison pour laquelle il a fallu si longtemps pour retourner un résultat. Jusqu’à présent, l’ASADA a refusé de répondre aux demandes d’explication.

Gallen, qui était aux Sharks lors du scandale des peptides en 2011 et était l’un des 10 joueurs démis de leurs fonctions par l’ASADA en 2014, a accusé le corps de faire la une des journaux et a déclaré que la situation aurait dû être réglée en novembre lorsque l’échantillon positif a été donné.

La chronologie est également déroutante pour l’hélicoptère Dragons Graham, qui a déclaré qu’il ne pouvait pas comprendre pourquoi l’ASADA laisserait un athlète avec un échantillon positif jouer potentiellement pendant six mois.

« Personnellement, j’ai probablement plus de questions pour ASADA que pour Bronson Xerri en ce moment », a déclaré Graham sur NRL 360.

« J’ai du mal à comprendre comment ils ont laissé un joueur qui a fourni un test positif jouer pendant six mois.

« Je suis abasourdi pour ça. J’aurais beaucoup de questions pour ASADA. »

Xerri a raté les deux premiers matchs de la saison de la LNR, mais a eu l’occasion de jouer le deuxième tour après s’être remis d’une opération à l’épaule qu’il avait subie en octobre.

Il devait être nommé pour les Sharks pour jouer les Wests Tigers samedi.

Gallen dit que cela aurait pu créer un problème de devoir de diligence si Xerri avait joué et blessé quelqu’un en tant qu’athlète «amélioré» avant que l’échantillon positif ne soit révélé.

©AAP2020