in

Actualités NRL | Colonne Paul Gallen, changements de règles qui doivent suivre un mouvement d’arbitre


La ligue de rugby est vraiment le jeu qui continue de donner, même pendant une pandémie mondiale.

Peter V’landys sort pour faire de la LNR la première ligue de retour en action, puis Latrell Mitchell, Josh Addo-Carr et Nathan Cleary enfreignent les lois sur la distanciation sociale.

Puis le débat sur la vaccination explose, maintenant les changements de règles et le retour à un arbitre … qui voit les arbitres menacer de se mettre en grève!

La ligue de rugby me rappelle ce mème avec le mec assis là à manger du pop-corn. Chaque semaine, sans faute, quelque chose de dramatique se produit.

Quant aux vaccinations, je ne sais honnêtement pas pourquoi certains joueurs ne veulent pas se faire vacciner contre la grippe. Je ne suis pas un anti-vaxxer et je ne vois aucun problème avec cela.

Je suis d’accord avec Erin Molan sur Le Sunday Footy Show, que certaines personnes sont un peu opportunistes en essayant de faire valoir leur point de vue contre la vaccination.

Cela dit, je pense que ce devrait être votre choix de vous faire vacciner ou non. Je vois un large soutien parmi la communauté NRL pour cette position.

J’espère qu’ils vont dans cette direction et que personne n’est obligé de faire quoi que ce soit qu’ils ne veulent pas faire. Étant donné que la majorité des joueurs se feront vacciner contre la grippe, je suppose que les gars qui la refusent ne font que risquer leur propre santé.

Ce n’est pas comme si c’était une vaccination contre COVID-19. J’espère que nous aurons ce vaccin tôt et tard et quand nous le ferons, je n’aurais aucune idée pourquoi vous ne voudriez pas le prendre.

Dès que le problème de la vaccination s’est légèrement calmé, nous avons eu des arbitres menaçant une action revendicative. Uniquement en ligue de rugby.

Je suis un fervent partisan de revenir à un arbitre, même si, idéalement, cela ne se serait pas produit au cours d’une saison. À une époque sans précédent, je suppose que nous devons être flexibles.

Je pense que cela ralentira légèrement le jeu, sans que l’arbitre de poche surveille spécifiquement le ruck. Cela étant dit, je pense qu’ils devraient réduire l’échange de huit à six. Pour chaque action, il y a une réaction.

Je peux comprendre les inquiétudes des entraîneurs concernant ce changement d’arbitrage, surtout lorsque nous sommes à un peu plus de deux semaines du redémarrage. Ils se sont entraînés toute la pré-saison en sachant qu’il y aurait deux arbitres.

Le LNR et l’État d’origine sont les seuls endroits où nous utilisons deux arbitres. Une référence suffit pour tous les autres niveaux, y compris les matchs de test. Personne n’a de problème avec la façon dont les tests sont arbitrés; au contraire, ils nous rappellent les avantages d’un arbitre.

Il pourrait y avoir un peu plus de lutte dans le ruck sans l’arbitre de poche, mais avoir ce deuxième arbitre n’a jamais éradiqué le problème de toute façon. Et pour compenser un ruck lent, le jeu devrait couler un peu plus en raison de moins de pénalités et d’un seul décideur.

Je l’ai vu sur le terrain tout le temps, où l’arbitre de poche appelait une bande et l’arbitre de tête gouvernait une balle perdue. L’arbitre de poche resterait là à vouloir s’impliquer dans le jeu et il cherchait simplement tout ce qui pourrait constituer une pénalité dans le ruck.

Le nouveau modèle pourrait simplement imposer un peu plus de poids aux juges tactiles pour avoir leur mot à dire, mais autrement, il donnera tout le pouvoir au seul arbitre, avec moins de choix au niveau du ruck. Cela ne me dérange pas du tout.

Avec tout le respect que je dois aux arbitres, je n’ai jamais compris pourquoi ils ne pouvaient pas faire plus d’un match par week-end. Pourquoi ne pas demander à vos meilleurs arbitres de jouer un jeudi puis un dimanche?

Je sais qu’ils couvrent beaucoup de K, mais ils sont vraiment adaptés à cette époque. Ils s’entraînent professionnellement et ne copient pas le contact physique que les joueurs font. Les joueurs sauvegardent parfois cinq jours plus tard malgré les dommages subis par leur corps, alors pourquoi pas quatre jours pour les arbitres?

Il n’y aura plus de contrôle sur les arbitres individuels maintenant; nous utilisons le système des deux arbitres dans la LNR depuis 2009. S’il y a un souci qu’il n’y ait pas assez de bonnes arbitres, alors peut-être plus d’utilisation pourrait être faite des meilleurs dénonciateurs.

La difficulté en ce moment pour les arbitres marginaux, ainsi que pour les joueurs de l’équipe, sera l’absence d’une compétition de deuxième niveau. Pas de 20s, pas de matchs de la NSW et de la Queensland Cup. Leur seule pratique pourrait être en mêlée.

Bien que les équipes effectuent ces séances d’entraînement aussi près que possible de la vitesse de jeu, vous ne pouvez jamais reproduire entièrement les conditions de match en direct, la vitesse et l’intensité. La forme physique de match est une grande chose. Il en irait de même pour les arbitres – qui peuvent également avoir une nouvelle règle à traiter.

Je ne sais pas comment le changement de pénalité proposé pour le ruck fonctionnera, s’il se poursuit. Le simple fait de rappeler six fois souvent n’est pas dans l’intérêt de l’équipe attaquante.

S’il y a une infraction dans le ruck et que vous êtes à 20 mètres de votre ligne d’essai, vous méritez une pénalité. Vous voulez avoir la possibilité de toucher et de gagner ces yards supplémentaires gratuits.

Si vous êtes près de la ligne d’essai de l’autre équipe, vous voudriez généralement une pénalité pour que vous ayez la possibilité de prendre deux points avec un coup de pied pour le but.

Et je ne sais pas trop comment il peut être mis en œuvre dans certaines situations de ruck. Si la balle est ratissée et s’envole, je doute que vous puissiez à nouveau gouverner six quand le jeu est arrêté de toute façon.

Je ne peux voir comment cela fonctionnerait qu’en cas de ralentissement général du ruck. Il y a beaucoup de questions auxquelles il faut répondre avant que cette règle puisse faire partie du jeu.