in

Actualité du rugby, Château de Raelene | Peter FitzSimons claque les capitaines des Wallabies


La sortie de Raelene Castle en tant que directeur général de Rugby Australie était un look “terrible” pour le jeu, tout comme le rôle de Phil Kearns en tant qu’agitateur en chef, a déclaré l’ancien Wallaby Peter FitzSimons.

Castle est parti après avoir perdu le soutien du conseil d’administration, mais aussi au milieu des allégations d’intimidation et d’avoir fait un 7h30 interview télévisée tout en ayant la fausse impression qu’elle serait épargnée.

Juste avant sa sortie, 10 anciens capitaines des Wallabies ont écrit une lettre ouverte déclarant que Rugby Australie avait perdu son chemin. Parmi eux, l’aspirant directeur général de RA, Kearns, ainsi que le skipper vainqueur de la Coupe du monde, Nick Farr-Jones.

Ce fut une semaine brutale dans le sport d’élite, avec l’ancien camarade PDG des Bulldogs de Canterbury, Castle, Todd Greenberg, à la tête de la LNR.

“Les mots les plus dangereux dans le monde du sport sont quand le président dit:” La position est sûre “. Commencez à regarder les annonces d’emploi”, a déclaré FitzSimons sur Dimanche des sports.

“Certainement dans le cas du château de Raelene, la manière … la manière était terrible. Ce n’était pas du tout bien fait.

“Raelene Castle, elle n’était pas une batteuse mondiale, mais les problèmes du rugby à XV en ce moment ne sont pas de son fait. Le rugby à XV glisse depuis 20 ans.

“Nous souhaitons tous connaître la réponse et Raelene Castle a fait de son mieux, avait une dignité extraordinaire sous un barrage sans fin de critiques venant à sa rencontre. Mais ce n’est pas elle qui est responsable de la position dans laquelle se trouve actuellement le rugby.”

FitzSimons a déclaré qu’un moment de bouleversements mondiaux si immenses n’était pas le moment idéal pour chasser le leader d’un sport.

“Le rugby est vraiment en difficulté en ce moment”, a-t-il déclaré.

“Pour moi, c’était le moment de faire le tour des wagons, de rester unifiés, de parler, de déterminer où nous allons d’ici. Mais la lettre des 10 capitaines brûlait ces wagons.”

FitzSimons a précédemment critiqué les capitaines des Wallabies qui ont signé la lettre et l’un – Michael Lynagh, un onzième nom – a retiré son soutien à la missive. Farr-Jones, un ami de FitzSimons, lui a envoyé un SMS “tendu”.

“Je veux dire à ces 10 capitaines, qui sont mes amis … ils ont la bonne volonté, ils sont là pour le rugby”, a-t-il déclaré.

“Il y a un bon esprit derrière eux et ils font ce qu’ils pensent être le mieux pour le rugby. Mais je dois vous dire des gars … il y a un espace ici pour que l’un de vous parle un dimanche matin pour discuter ton cas.

“Comme Andrew Slack – capitaine du Grand Chelem 1984 – a mis dans une colonne (samedi) dans le Courrier Courrier, disant que la lettre était remplie de plaintes et non de solutions.

“si vous avez les solutions, si vous saviez mieux que le conseil actuel quoi faire, adorez l’entendre. Nous vous avons demandé, personne ne se présente.

“Dites-nous votre cas. Nous devons l’entendre.”

FitzSimons a contesté l’implication de Kearns dans la lettre des capitaines, ayant perdu contre Castle lorsqu’ils ont tous deux postulé au poste de directeur général de RA il y a trois ans.

“Beaucoup de gens m’ont posé des questions sur Phil Kearns”, a-t-il déclaré.

“Phil Kearns est dans le cadre en tant que PDG de remplacement possible. Si j’avais conseillé Phil, et je ne le suis pas, j’aurais dit: ‘Phil, fais le modus operandi d’Alan Jones. Quand tu veux un poste, tu reviens lentement dans il.

“Il pourrait bien [get the job] mais si je l’avais conseillé, j’aurais dit: ‘Phil, tu ne devrais pas faire partie [of the letter]. Vous étiez celui de 2017, vous et Raelene Castle avez eu l’entretien, vous avez été laissé pour compte.

“Vous pourriez bien obtenir cette position mais pour faire partie du putsch des 10 qui l’ont fait, l’optique n’est pas bonne. Il aurait dû être celui à contrecoeur [afterwards] pour obtenir le concert.

“Mais regarde, il est du rugby jusqu’aux os, Phil, et c’est un très bon homme de rugby.”