in

365 Dni : bientôt supprimé ?

Le film, disponible sur depuis le 7 juin dernier fait actuellement polémique. Faut-il le supprimer suite au tollé que ce film polonais a suscité sur la toile depuis sa première diffusion ? Et pourquoi ?

Disponible depuis le premier dimanche de juin sur le catalogue français de Netflix, 365 Dni ou 365 jours, est actuellement la cible d’une polémique. Ce long-métrage italo-polonais a été réalisé par Barbara Bialowas et relate l’histoire d’amour florissante entre une jeune femme appelée Laura et un gangster issu de la mafia italienne, Massimo. Avec un début choquant, cette relation trouve son origine suite au kidnapping de Laura, séquestrée après l’injection d’un sédatif, et qui tombera amoureuse durant sa détention.

Apologie de la culture du viol ?

« Vu de cette manière, on perçoit le portrait d’un prédateur, pervers, narcissique qui va mettre en danger la vie de Laura. Mais l’approche de 365 dni est une terrible erreur, car la relation entre les deux personnages est vue comme incroyablement romantique et idéaliste alors que le film est bourré de stéréotypes sexistes, encourageant une culture du viol », peut-on lire sur un site dédié au bien-être et au genre féminin.

Ces propos postés sur la plateforme Aufeminin.com se sont enchaînés sur des critiques concernant le début du film. Elle a entre autres relaté les premières minutes (scène d’agression d’une hôtesse de l’air) du long-métrage polonais, qui constituent aussi sa similitude avec 50 nuances de Grey. « En plein vol, Massimo la touche, elle se baisse et est réduite à lui faire une fellation. Aucun dialogue n’est échangé entre eux. La jeune femme, les larmes aux yeux, repars et affiche un léger sourire, laissant penser qu’elle a finalement aimé cette agression », a-t-elle expliqué.

Un film choquant, selon le public

Le film polonais tend manifestement à banaliser les violences sexuelles faites aux femmes. D’une autre part, elle fait une part belle au syndrome de Stockholm.

Les premières critiques concernant 365 Dni n’ont pas été si mitigées comme on pourrait le croire beaucoup parmi ses amateurs. D’ailleurs, on peut dire qu’elle a suscité une grande polémique sur les réseaux sociaux, si l’on ne s’en remettait que la jeune femme séquestrée a finalement jeté son dévolu sur son bourreau.

Une polémique qui ne touche pas Netflix

« J’ai regardé 365 Dni. J’ai détesté. Le gars est un malade mental violent, un violeur, kidnappeur. »« Je suis profondément choquée que vous puissiez fantasmer sur le film, c’est l’histoire d’un pervers narcissique violeur qui séquestre une fille, c’est quelque chose dont de femmes sont énormément victimes partout dans le monde ».

Jusqu’ici, les réactions des internautes à ce sujet n’ont certainement pas encore été constatées par le géant du streaming, qui n’a pas supprimé le film.

Le film "" de Netflix, numéro 1 des tendances, au coeur de la polémique

Pétition pour effacer 365 DNI des écrans 

Bref, si Netflix est trop occupé à vérifier les statistiques d’audience du film, certaines associations, majoritairement composées de femmes, souhaitent sa suppression. Mis à part Aufeminin.com en effet, le collectif des « Sœurcières », a récemment réagi via une publication sur Change.org. Ces dernières y ont alors lancé une pétition afin que le long-métrage disparaisse du petit et grand écran. On attend toujours de voir si ces collectifs réuniront assez de signatures pour y parvenir !