in

17 matchs sans victoire, cinq pénalités

Lors de la 17e tentative au fil des saisons, le 1. FC Köln n’a pas non plus réussi à s’imposer au SV Werder. Lors du match nul 1-1 dans le Weserstadion de Brême, les invités ont de nouveau subi un penalty, c’était le cinquième penalty en sept matchs.

Le record sans précédent de cinq pénalités lors des sept premiers matchs de la saison a amené Markus Gisdol au bord du désespoir – et le 1. FC Köln encore plus en difficulté. « Notre plan de match a bien fonctionné jusqu’au penalty, alors on va se priver du salaire de notre travail », a déclaré l’entraîneur du Rhinelander après le 1-1 (0-0) au Werder Brême, visiblement frustré.

Au fil des saisons, le club attend une victoire depuis 17 matchs de championnat, les huit derniers mois. Contrairement à ce qui avait été espéré, les invités n’ont pas quitté le Weserstadion, qui était enveloppé dans un brouillard gris, comme un « serial killer ». Cette fois, c’est le défenseur Sebastiaan Bornauw qui a récupéré le ballon à la 82e minute et a permis aux hôtes d’égaliser grâce à Leonardo Bittencourt.

Après tout: le but contre son camp du capitaine du Werder Niklas Moisander (67e) a empêché une nouvelle défaite, mais les 90 minutes à Osterdeich n’étaient pas vraiment encourageantes pour le FC. Le défenseur Rafael Czichos a reconnu les déficits avec précision: « Nous devons travailler extrêmement dur sur notre jeu, cela n’a pas l’air bien. Vous n’avez pas la plus grande confiance en vous. »

Anthony Modeste est toujours blessé, Jhon Cordoba et Simon Terodde ont été transférés, le manque persistant de victoire n’est donc pas surprenant. Et donc Gisdol devrait définitivement livrer lors du prochain match à domicile le 22 novembre contre l’Union Berlin, sinon le bilan négatif du club de 18 matches de championnat sans victoire serait égalisé. Et puis il va au finaliste Borussia Dortmund.

Werder Brême avec un bon début de saison: « L’équipe fait des pas »

Ce n’était donc qu’une petite consolation que SV Werder, comme le résultat correctement rapporté, n’était pas un peu meilleur dans le duel direct. La différence tabulaire: les Allemands du Nord n’ont perdu que leur tout premier match de la saison et mettent ainsi un coussin de sept points entre eux et l’équipe de Cologne.

Et donc l’entraîneur de Brême, Florian Kohfeldt, n’était que partiellement satisfait. « L’équipe prend des mesures et marque des points, nous aurions perdu un tel match la saison dernière. Mais nous n’avons pas été en mesure de mettre en place la pression nécessaire depuis trop longtemps », a déclaré le joueur de 38 ans.

Le style de football vert et blanc est devenu beaucoup plus axé sur les résultats, mais pas vraiment présentable, après l’expérience de presque relégation la saison dernière. L’entraîneur a visiblement laissé tomber la critique: « Il est tout simplement irréaliste que nous séparions nos adversaires par la ligne et le fil. »

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘244276659494854’);
loadJS(« /pub/js/facebook-tracking.js?88 »);