in

1. FC Union Berlin – SC Paderborn 07 1-0: SCP descend de Bundesliga

Le SC Paderborn est certain: il est relégué de la Bundesliga. Le deuil est limité. L’Union Berlin, en revanche, réussit à reléguer rapidement.

La fin attendue d’un voyage aventureux n’a guère fait de mal. Le SC Paderborn avait bravé l’approche implacable de la relégation de la Bundesliga jusqu’à la fin, avec cœur et passion – mais avec une qualité qui était sensiblement trop faible depuis des mois. On sait depuis mardi ce à quoi on s’attendait depuis longtemps: la Westphalie orientale jouera à nouveau en deuxième classe la saison prochaine.

“Il y avait toujours quelque chose qui manquait”, a déclaré le capitaine Christian Strohdiek après le 0: 1 (0: 1) à l’Union Berlin, qui a réfléchi dans le microphone du ciel. Cela convenait au jeu, mais aussi à toute la saison. “Lorsque la première déception aura disparu, nous ne pouvons qu’être fiers”, a déclaré Strawdiek. L’écart par rapport à la relégation ne peut plus être comblé lors des deux derniers matchs de la saison.

Il s’agit de la deuxième relégation de Bundesliga pour Paderborn après 2015 – elle a été scellée le jour du retour de la Bundesliga par la rivale locale Arminia Bielefeld. De plus, le SCP change de ligue pour la troisième année consécutive après être passé de la 3e ligue à la Bundesliga au cours des deux saisons précédentes.

Union Berlin – SC Paderborn: les voix du jeu

Urs Fischer (Union des formateurs de Berlin): “Cela a été une longue saison. Si vous avez réussi et franchi la ligne d’arrivée, c’est juste un sentiment formidable. Nous avons travaillé très dur pour cela. Nous avons joué une excellente saison.”

Steffen Baumgart (entraîneur du SC Paderborn): “Bien sûr, nous sommes déçus. La relégation n’est pas non plus quelque chose qui n’était pas prévisible. Nous n’avons tout simplement pas pu obtenir suffisamment de points tout au long de la saison. Cela nous rend triste. Malheureusement, il faut dire qu’il n’y en avait pas assez pour plus.” Nous devons admettre que 20 points ne suffisent pas pour la ligue deux jours avant la fin. Nous aurions aimé pouvoir être plus compétitifs. Néanmoins, nous avons très bien fait. Je suis heureux et fier des garçons comment ils fonctionnaient. “